Diagnostics immobiliers : à quoi servent-ils vraiment ?

26 mars 2019

La question du diagnostic immobilier touche plus d’un propriétaire et peut sembler assez complexe à première vue.
Pour éclaircir le sujet, nous avons rencontré Stéphanie Privas de la société DIAG IMMO QCE, une experte en la matière…

Dans quel cas faire réaliser un diagnostic immobilier ?

Le diagnostic immobilier peut-être indiqué dans de nombreux cas de figure, à commencer par la mise en vente d’un bien où il revêt un caractère obligatoire pour les propriétaires. Il permet à l'acquéreur d’acheter un logement sans vis caché et de lui éviter toute mauvaise surprise. Ce diagnostic doit être réalisé juste avant la mise en vente, sachant qu’on ne peut légalement publier une annonce sans l’avoir fait. Par ailleurs, il est imposé que tous les diagnostics soient à jour lors du rendez-vous chez le notaire.

Il est aussi possible de réaliser des diagnostics spontanés et volontaires pour connaître les performances énergétiques de son habitation. Ce DPE (diagnostic de performance énergétique) permet d’obtenir des recommandations sur les travaux à réaliser pour optimiser les performances du logement.

Au-delà de ces 2 raisons d’effectuer des diagnostics, on en compte beaucoup d’autres tels que le diagnostic amiante avant travaux par exemple (DAAT). Ce dernier est obligatoire pour les propriétaires souhaitant réaliser des travaux et dont la maison a été construite à une date antérieure à 1997. Il permet aux équipes de prendre les précautions nécessaires lorsque de l’amiante a été détectée.

Le type de diagnostic varie ensuite selon de les caractéristiques et l’année de construction des biens. Parmi les autres diagnostics, on compte notamment : le métrage Carrez, l’état parasitaire des charpentes (qui selon les régions peut être demandé par l’acquéreur), le DTG (diagnostic technique global) pour la mise en copropriété d’un bien, etc.

Comment se déroule un diagnostic immobilier ?

Une intervention peut en moyenne durer de trois-quarts d’heure, pour un petit appartement, à 5 heures lorsqu’il s’agit d’une grande maison avec un diagnostic complet.

Pour un diagnostic classique, le technicien commence généralement par réaliser un relevé de toutes les pièces puis de l’état des prises, de la nature des matériaux pour les sols, les murs et les plafonds. Il va également mesurer les pièces s’il doit faire le métrage Carrez.

Pour le DPE (diagnostic de performance énergétique) il relève toutes les ouvertures extérieures ainsi que les masques d’ombres (arbres, immeubles...), les surfaces qui donnent sur l’extérieur, la nature du chauffage, l’altitude du bien, l’épaisseur des murs, la présence d’une VMC, l’isolation du logement ou encore l’isolation des combles.

Le technicien note aussi s’il s’agit d’un bien en rez-de-chaussée ou en étage et s’il y a des voisins, ce qui peut jouer sur sa classification énergétique. Enfin pour s’assurer de la sécurité du lieu, il va également procéder à une vérification du gaz, de l’aération des locaux, et des installations électriques pour s’assurer qu’elles répondent aux normes et qu’il n’y a pas de danger pour l’homme.

Pour les biens construits avant 1949, on va aussi regarder s’il y a du plomb dans les peintures, car il représente un risque, notamment pour les jeunes enfants qui peuvent facilement en ingérer.

Hormis les bâtiments déclarés insalubres ou avec un risque de fuite de gaz ou d’intoxication au monoxyde de carbone, aucun travaux obligatoires n’est demandé au propriétaire à l’issue du diagnostic.

Pour faire réaliser ce diagnostic, il faut compter un budget moyen de 100€ à 400€ sur une maison T4 (selon le nombre de diagnostics prévus).

Notez aussi que les diagnostics, selon leur type, ont une durée de validité qui va de 6 mois pour l’ERP à 10 ans pour le DPE.

A propos de DIAG IMMO QCE

Fondée en 2011, la société DIAG IMMO QCE rassemble une équipe d’experts spécialisés dans les diagnostics immobiliers.

Elle réalise tous les diagnostics obligatoires à la vente comme à la location ainsi que les diagnostics amiante avant travaux et démolition, les diagnostics obligatoires à la mise en copropriété (DTG), l’accessibilité handicapés, et les diagnostics obligatoires pour les copropriétés existantes soit le DPE, le DTA et le DTG.

Bien implantée dans son secteur, l’entreprise travaille avec tout un réseau d’agences, syndics, notaires et particuliers.

Basée à Marcilly-d’Azergues, elle propose ses services dans un large rayon géographique en Rhône-Alpes, et même au-delà (Rhône, Ain, Isère, Drôme, Loire, Saône-et-Loire, Côte-d'Or, Haute-Loire, Savoie, Haute-Savoie, Gard, Hérault).

La société s’appuie sur 3 agences locales basées à Bourgoin-Jailleux, à Lattes et à Marsilly- d’Azergues qui est également le siège social.

L’équipe est composée de 7 personnes dont 5 techniciens qui se déplacent dans toute la zone couverte.

Stéphane & Stéphanie Privas

Pour en savoir plus, RDV sur le site de l’entreprise !

En cliquant sur "J'accepte", vous autorisez l'utilisation de cookies afin de vous assurer une experience optimale sur ce site.

En savoir plus J'accepte